Le contrôle de l'installation électrique domestique

Le contrôle de l'installation électrique domestique a pour but de garantir la sécurité des personnes et la conservation des biens. En vérifiant la présence d'erreurs éventuelles au niveau des conduits et des sécurités électriques, nous évitons les risques d'incendie et d'électrocution et nous augmentons la fiabilité de votre installation. Le contrôle électrique est effectué sur la base du R.G.I.E (règlement général sur les installations electriques).

 

De quels éléments doit-on disposer lors du contrôle ?

Lors du contrôle, vous devez présenter un schéma unifilaire et un schéma de la situation (indiquant l'endroit exact où se situent les tableaux, boîtes de connexion ou de dérivation, prises de courant, points lumineux et interrupteurs).

Si vous le souhaitez, cert-immo, via son partenaire, peut prendre en charge la réalisation de ces schémas.

Quand un contrôle électrique est-il obligatoire ?

Un contrôle de l'installation électrique domestique est obligatoire lors :

  • De la mise en service d'une nouvelle installation ;
  • D'une extension significative de l'installation ;
  • D'une modification importante de l'installation ;
  • D'une installation temporaire (ex : armoire de chantier) ;
  • En cas de renforcement de la puissance de raccordement ;
  • Tous les 25 ans (contrôle périodique) ;
  • En cas de vente d'une habitation dont l'installation électrique (ou une partie de l'installation électrique) est antérieure au 1er octobre 1981.

En cas d'incendie, il est fort probable que votre assurance vous demande de prouver la conformité de votre installation électrique. Le contrôle des installations électriques est obligatoire dans les trois régions de notre pays.

Que vérifions-nous ?

Nous effectuons un contrôle visuel de la conformité de l'installation aux prescriptions du R.G.I.E. Nous vérifions si les schémas (unifilaire et de position) sont présents et correspondent à la réalité. Nous effectuons plusieurs mesurages (de la mise à la terre, de l'isolation, de la continuité). Lorsque l'installation électrique ou une partie de celle-ci date d'avant le 1er octobre 1981 et les schémas susmentionnés ne sont pas disponibles, l'organisme agréé doit réaliser un schéma de position simplifié.

Et si l'installation ne répond pas au R.G.I.E ?

Lorsque le contrôle est effectué dans le cadre de la vente d'un logement, dont l'installation électrique ou une partie de celle-ci date d'avant le 1er octobre 1981, et que la conclusion est négative, la vente peut se poursuivre mais le nouveau propriétaire doit mettre l'installation électrique en conformité et la refaire contrôler dans les 18 mois suivant l'acte officiel de la vente.